MALDONNE

Il était là, sur l'autoroute
Couché sur la bande d'urgence
C'était un matin du mois d'aout
La France partait en vacances
Moi sur le dos un sac de toile
Et lui quelques puces sans doute
Ma main a caressé son poil
Et partagé mon casse-croûte

Une médaille à son collier
Avec un nom mais pas d'adressse
Un petit bout de cuir mouillé
Il avait dû ronger sa laisse
Maldonne c'est un drôle de surnom
Peut être tu étais prédestiné
Est ce qu'ils y ont pensé ces cons
Le jour où ils t'ont abandonné

Y'a un gamin en larmes
Il a perdu son chien
Un père insoupçonnable
Qui calme son chagrin
Il a dû s'echapper
Mais ne t'inquiètes pas
Dés qu'on sera rentré
On le remplacera


Tous droits réservés Barba ludovic


Ecouter un extrait